Elle est à la mode et pourtant elle est pratiquée depuis des centaines d’années . Elle a même été étudiée scientifiquement pendant des décennies. Parmi les avantages prouvés, mentionnons la réduction du stress, l’amélioration de la concentration ou encore le développement de la créativité.

Bien que la pratique de la méditation puisse se faire de plusieurs façons, la méthode la plus simple et la plus connue consiste à s’asseoir tranquillement et à se concentrer sur sa respiration (aussi appelée méditation de pleine conscience).

Essayez les 5 minutes !

Vous pensez peut-être que vous ne pouvez pas méditer parce que chaque fois que vous vous asseyez pour essayer, vous n’arrivez tout simplement pas à éteindre votre cerveau. Ne laissez pas cette pensée vous arrêter ! La pratique de la méditation ne consiste pas tant à « vider son esprit » qu’à prendre conscience de sa tendance à penser et à revenir à un état d’esprit plus présent.

Au contraire, le fait même que votre esprit vagabonde beaucoup pendant que vous méditez peut être une bonne chose, parce qu’il vous donnera amplement l’occasion de vous entraîner à lâcher prise sans jugement.

Vous pouvez aussi penser que vous ne pouvez pas méditer parce que vous n’avez pas le temps. Heureusement, même 5 à 10 minutes par jour sont bénéfiques ! Pour une simple séance de méditation de 5 minutes, essayez la stratégie suivante :

– Asseyez-vous dans une position confortable : les jambes croisées au sol ou sur une chaise. Pour être sûr de rester éveillé, asseyez-vous détendu, mais droit, sans que votre dos ne s’appuie contre quoi que ce soit.

– Fermez les yeux et commencez à inspirer et expirer normalement par le nez. Donnez toute votre attention à une composante de votre respiration : la sensation de l’air quand il passe dans vos narines, le son qu’il fait, la montée et la descente de votre poitrine, ou tout autre aspect. Faites-le en silence pendant 5 minutes.

– Si vous commencez à vous remarquer en train de penser, ne vous jugez pas vous-même et ne jugez pas non plus les pensées ! Il suffit de les remarquer et de dire mentalement le mot « Penser ». Ce repère vous aide à lâcher prise et à vous concentrer à nouveau sur votre respiration.

Au fur et à mesure que vous gagnez en confiance et que vous vous entraînez, vous pouvez augmenter la durée à 10 minutes, 15 minutes ou plus. Mieux vaut commencer petit plutôt que d’essayer d’en faire trop en une seule fois pour éviter le découragement. 

Et rappelez-vous que la méditation n’a pas besoin d’être un exercice intimidant. Mais comme l’exercice physique, plus vous en faites, plus vous en tirerez des bienfaits !

Succombez à la séance du matin

Apprenez à vous faire plaisir avec le régime méditerranéen